[Double Projet – Lilian COLAUT]

27 Sept 2022

Interview réalisée par Benjamin

Quoi de mieux qu’un sportif pour aller travailler dans le milieu du sport de haut-niveau ? en tout cas c’est le rêve de Lilian qui s’oriente professionnellement vers l’entrainement de cyclistes ! 🔥
 

Voici le deuxième de notre série sur les doubles-projets :
🙎‍♂️ Lilian Colaut
🎓Etudiant en 2e année de STAPS à Dijon
🚴‍♂️Coureur de la DN


Merci à Lilian de s’être prêté au jeu !

WhatsApp Image 2022-09-22 at 16.59.13.jpeg

Salut Lilian, est-ce que tu peux te présenter en quelques phrases ?

"Bonjour, alors moi c’est Lilian COLAUT , j’ai 19 ans et je suis espoir 1 dans l’équipe nationale de Corbas Lyon Métropole. J’habite en Saône-et-Loire et je suis étudiant en 2e année de staps sur Dijon."

Comment se déroule cette nouvelle rentrée en Staps ?

"Dans la continuité de la première, on dit souvent qu’en staps la première année est la plus dur mais il faut rester sérieux sur la deuxième car rien n’est acquis. Mais ça reste des études où on peut allier sport et étude d’autant plus avec le statut de sportif de haut niveau."

Tu profites du statut de sportif de haut-niveau, qu’est-ce que t’apportes ce statut ?

"Ce statut me permet de justifier des absences pour aller sur des compétitions, des stages avec l’équipe,… L’année dernière je ne l’avais pas obtenu car je m’y étais pris trop tard et c’est vrai que c’est embêtant de louper les stages, les courses importantes donc c’est vraiment un bel avantage qui va s’offrir à moi cette année."

Tu es arrivée l’an dernier avec Denis Repérant, DS, après un an en DN2 et une montée en DN1 l’an prochain, qu’est ce qui t’inspire dans le projet ?

"Denis m’avait mis en contact avec Julien Chave avant même qu’il soit désigné directeur sportif. C’est vrai que le projet faisait rêver mais je ne pensais honnêtement pas en être là aujourd’hui. L’année dernière, peu de monde connaissait Corbas , aujourd’hui l’équipe gagne la coupe de France N2, l’équipe est superbe , le staff d’autant plus, c’est génial cette dynamique qui s’est créée autour du club. J’ai fait une saison en demi-teinte, avec un bon début de saison et depuis des hauts et des bas, j’ai été carencé ça a pas été simple à gérer, c’est là que j’ai pris une grosse claque au tour de côte d’or que j’avais préparé comme jamais. J’espère faire une bonne fin de saison et ensuite faire un gros hiver pour être le plus performant possible l’année prochaine en nationale 1 et prouver que je suis capable de jouer devant."

Qu’est-ce que ta formation t’apporte au jour le jour sur le vélo ?

"On apprend chaque jour, le vélo c’est vraiment un sport difficile, il faut savoir s’entourer des bonnes personnes, à commencer par mes parents qui me suivent à 200% dans le projet. L’avantage de staps pour le vélo c’est que ce sont des études liées au sport, on apprend à connaître son corps donc chaque jour on se connaît de plus en plus. Savoir que tel entrainement nous développera telle filière ou tel muscle, c’est super important de comprendre ce qu’on fait et pourquoi on le fait. Ça donne un sens à notre sport."

Où te vois-tu dans 5 ans ? quels sont tes prochains objectifs sportifs et professionnels ?
"D’un point de vue sportif, je vais voir jusqu’où je peux aller dans le vélo, je ne veux pas avoir de regret et aller au bout des choses. D’un point de vu professionnel, je vais déjà faire ma licence staps filière entraînement, ensuite je ferai sûrement mon master toujours là-dedans, ça va me prendre encore 4 ans de ma vie, puis derrière tout ça je saisirai les opportunités qui s’offriront à moi suivant les diplômes que j’obtiens. Si je devais choisir, entraîner plusieurs mecs, gérer une équipe de haut-niveau, c’est le rêve."

Merci à Lilian de s’être prêté au jeu de l'interview pour notre deuxième épisode de la série sur les Doubles Projets